Accueil » Emissions » Edition Mardi
Edition Mardi

Edition Mardi

Animation: Louisa Foughali et Karima Belasli

Barre technique: Samira Dehri

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue sur voix de femmes

Au sommaire de cette édition un entretien avec Hamadi Benna Saliha, enseignante en journalisme et cadre au ministère du commerce

Cinéma :

« La maquisarde », titre d’un projet de film mettant en avant l’engagement des femmes dans le combat durant la guerre de Libération nationale, sera prochainement lancé, a appris l’APS auprès de sa réalisatrice, Nora Hamdi.

Le film dont le tournage s’effectuera en Algérie et en France, s’appuie également sur des archives (photos, presse de l’époque coloniale) revisitées par la réalisatrice au Musée du Moujahid,

Le film met en lumière la résistance d’une jeune héroïne, Nehla, qui a combattu, aux cotés des hommes durant  l’époque coloniale marquée notamment par la torture, les emprisonnements et les  souffrances subies par les femmes.

Regrettant le manque d’intérêt à l’égard  du combat des femmes durant la guerre de libération, l’auteure de « Maquisarde  » dit vouloir briser un tabou à travers son film qui rend hommage aux femmes combattantes qui ont payé un lourd tribut pour le recouvrement de l’indépendance.

Née en 1968  en France dans une famille d’origine Algérienne, Nora Hamdi est une artiste, romancière et réalisatrice.  Jeune, elle se consacre à la fois à la littérature et au cinéma et commence par un film documentaire sur le mouvement artistique.

En 2002 elle co-signe, avec Virginie Despentes au scénario, la bande dessinée Trois étoiles.

Deux ans plus tard, elle écrit son premier roman intitulé  » Des poupées et des anges », adapté au cinéma. En 2014, elle  publie « La maquisarde », un essai basé sur le parcours de sa mère pendant la guerre de libération.

(source : APS)

 

 

Journal parlé :

Et on entame ce journal par cette info qui fait bouger les internautes sensibles aux questions de femmes, notamment les violences à l’égard des femmes

Amnesty international lance une pétition sur les réseaux sociaux

Algérie. Violences Sexuelles : Les excuses, ça suffit !

A Monsieur le Premier Ministre, Abdelmalek Sellal,

Excellence,

Les violences de genre, y compris les violences sexuelles, sont des violations des droits humains touchant à l’intégrité physique et psychique des femmes et des jeunes filles. Le projet de loi sur les violences faites aux femmes, adopté par l’assemblée populaire nationale en mars 2015, n’a toujours pas été adopté par le Conseil de la Nation.

Malgré nos réserves sur la clause qui prévoit l’arrêt des poursuites judiciaires en cas de pardon de la victime, exposant ainsi les femmes à un risque accru de violence et de coercition pour qu’elles retirent leur plainte, ce projet de loi représente une avancée positive pour la protection des femmes et des jeunes filles contre les violences.

Nous vous appelons à prendre toutes les mesures nécessaires pour que ce projet de loi soit adopté dans les plus brefs délais. Nous vous demandons également d’adopter une législation qui pénalise la violence contre les femmes sous toutes ses formes ainsi que des mesures permettant d’améliorer l’accès des victimes à des soins médicaux et des services de soutien adéquats.

C’était la lettre adressée au gouvernement algérien concernant la loi criminalisant les violences sexuelles

2/culture : La célèbre illusionniste Kheira Lounici, plus connue chez les enfants par son surnom “tata Lynda”, a ouvert au théâtre régional de Batna les premières journées nationales de l’illusionnisme.

 

Les spectateurs ont suivi, samedi en soirée, avec un immense plaisir le spectacle de Lynda qui figure parmi les premières femmes arabes à investir l’univers de l’illusionnisme

La manifestation est organisée par l’association Assala pour les arts et la culture, en collaboration avec l’Assemblée populaire communale (APC).

3/

Les femmes prévoient de plus en plus de faire des pauses dans leur carrière pour leur famille

En effet, selon un croisement de plusieurs études effectué par le New York Times, les femmes de la génération Y (25 à 30 ans) seraient plus enclines à interrompre leur vie professionnelle pour leur famille. D’après une recherche effectuée par l’université d’Harvard, 37% de ces dernières l’envisagerait contre 28% des femmes de la génération X (31-47 ans) et 17% dans celle de la génération du baby-boom (48-66 ans)

 

4/le quotidien « el wattan s’intéresse à une Enseignante en littérature française à l’université d’Oran, Fouzia Sari a été la première à tenter l’aventure de l’école privée. Son premier agrément pour «Ecole et loisirs» date de 2005, mais son expérience remonte à une dizaine d’années plus tôt. Les établissements qu’elle dirige assurent un enseignement pour tous les paliers, mais son lycée qui sera ouvert en septembre prochain représente la réussite de cette expérience

Fouzia Sari. L’une des pionnières dans le domaine de l’école privée

«Tous nos enfants ont droit à la réussite»

 

6/finalement se tenir debout est bon pour la santé ! Une étude publiée ce début de semaine dans le journal de la Société européenne de cardiologie, le European Heart Journal, révèle que le simple fait de se tenir plus souvent debout au lieu de rester assis pourrait contribuer à nous maintenir en bonne santé.

Des chercheurs australiens ont équipé d’enregistreurs d’activité 782 hommes et femmes, âgés de 36 à 80 ans, pour déterminer précisément combien de temps chacun passait à dormir, marcher ou courir et restait assis, couché ou debout. Une baisse des graisses sanguines (triglycérides) et une augmentation du «bon» cholestérol ont été observées avec une réduction du temps passé assis.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*